Hu Jintao

Publié le par Emma et Alain Vétillard

Hu Jintao est reconduit pour cinq ans à la tête du Parti communiste chinois
 

A l'issue du 17e congrès du Parti communiste chinois (PCC), Hu Jintao a obtenu, lundi 22 octobre, un second mandat de secrétaire général du Parti communiste, pour cinq ans. Agé de 64 ans, M. Hu, président depuis 2002 du pays le plus peuplé de la planète, conserve également le poste de chef des armées. Il a profité du congrès pour écarter l'un de ses rivaux. Le vice-président chinois, Zeng Qinghong – numéro cinq dans la hiérarchie du PCC –, a quitté ses fonctions au sein du comité central du PCC à l'occasion du remaniement de cette instance, en clôture du congrès.
Outre M. Zeng, deux autres membres du comité permanent, Wu Guanzheng et Luo Gan, ainsi que le ministre de la défense, Cao Gangchuan, et le vice-premier ministre, Wu Yi, seule femme membre du bureau politique, font les frais du renouvellement de la direction du parti. Si tous approchaient eux aussi de l'âge limite, leur retrait a été annoncé sans motif par Chine nouvelle. Le congrès du PCC a salué la ''largeur de leur vision politique et leur grande intégrité''. Leur mise à l'écart contribue à renforcer le pouvoir du président Hu. Reste à savoir quels arrangements le numéro un chinois à dû conclure pour avoir les coudées franches.

La direction restreinte du parti au pouvoir a vu l'entrée de nouveaux dirigeants, dont certains pourraient remplacer Hu Jintao en 2012, qui ne peut briguer un troisième mandat. Xi Jinping, 54 ans, numéro un du PCC à Shanghaï, et Li Keqiang, 52 ans, actuel patron de la province industrielle du Liaoning, dans le nord-est du pays, sont les plus souvent cités par les observateurs pour prendre les rênes dans cinq ans. DÉGRADATION DU TISSU SOCIAL CHINOIS
Pour l'heure, le PCC s'est engagé, au Palais du peuple, à Pékin, à promouvoir "la cause du socialisme à la chinoise". En dépit d'une croissance économique supérieure à 10 %, les dirigeants du parti unique, au pouvoir depuis 1949, constatent depuis plusieurs années la dégradation du tissu social.
Devant la hausse des coûts de la santé et de l'éducation, les problèmes s'accumulent pour les Chinois et, tout aussi rapide qu'elle soit, la croissance n'engendre pas assez d'emplois pour une population de plus d'1,3 milliard d'habitants. "Nous allons persévérer dans la politique de réforme et d'ouverture, ainsi que dans un développement complet, équilibré et durable", a défendu Hu Jintao, qui depuis 2002 s'est fait le chantre d'un développement plus rationnel et plus équitable ainsi que de l'"harmonie sociale".
Une telle ligne politique ne devrait pas varier. A la lumière des résolutions entérinées par le 17e congrès et de la composition de la nouvelle équipe dirigeante, le second mandat de Hu Jintao ne devrait pas non plus être marqué par des bouleversements politiques. M. Hu et le premier ministre, Wen Jiabao, se font avocats d'une démocratie interne au PCC, d'une gouvernance plus efficace, mais rejettent le système politique occidental.

Composition du nouveau Comité permanent du Bureau politique
- Hu Jintao, 64 ans, secrétaire général du Parti communiste et président de la République.
- Wu Bangguo, 66 ans, président de l'Assemblée nationale populaire.
- Wen Jiabao, 65 ans, premier ministre.
- Jia Qinglin, 67 ans, président de la Conférence consultative politique du peuple chinois.
- Li Changchun, 63 ans.
- Xi Jinping, 54 ans, nouvel entrant.
- Li Keqiang, 52 ans, nouvel entrant.
- He Guoqiang, 63 ans, nouvel entrant.
- Zhou Yongkang, 64 ans, nouvel entrant.

source : journal Le Monde du 22/10/2007

Publié dans articles de chine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article